Gestion de l'eau

Chefs de file en matière de gestion de l’eau au Québec, les producteurs de canneberges ont, au cours de la dernière décennie, grandement amélioré leurs pratiques en adoptant des façons de faire  innovantes et inspirantes pour les autres cultures.

  • 90% des cannebergières fonctionnent à circuits d’eau fermés.
  • L’installation d’un système de circuit d’eau fermé est obligatoire pour obtenir son permis d’autorisation du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).
  • Le système de circuit d’eau fermé consiste à aménager des bassins d’eau dès le début des travaux d’implantation d’une nouvelle cannebergière. Au cours de la période d’aménagement de la cannebergière, les bassins se remplissent d’eau provenant de la fonte des neiges et de la pluie. Ces accumulations d’eau sont conservées dans des réservoirs et elles sont utilisées pour l’irrigation des champs et leurs inondations lors des récoltes et pour la glaciation.
  • Après l’inondation des champs, les eaux sont redirigées vers les bassins pour la récupération et la conservation pour réutilisation future.
  • Le système de circuit d’eau fermé fonctionne par gravité et par pompage garantissant l’approvisionnement en quantité suffisante pour les opérations dans les champs. Durant la saison, les producteurs réutilisent l’eau accumulée sans besoin d’eau provenant de l’extérieur.
  • Comme toutes les autres cultures de fruits et de légumes, les canneberges ont besoin d’être arrosées pour protéger les bourgeons contre le gel du printemps, les fruits contre le gel d’automne et pour maintenir un taux d’humidité adéquat.
  • Bien que les photos démontrent souvent les canneberges lors de la récolte où de grande quantité d’eau sont nécessaires, ces fruits ne poussent pas dans l’eau et ont besoin d’une quantité moins grande qu’il n’en faut pour faire pousser une pelouse.


Il est vrai que la culture de la canneberge nécessite beaucoup de mouvement d’eau, mais cette précieuse richesse est gérée efficacement de manière à ce que les réservoirs, souvent de véritables lacs, contiennent les quantités nécessaires pour toutes les opérations liées à la culture. De moins en moins, les producteurs ont recours aux sources d’eau adjacentes pour remplir les réservoirs lors de l’instauration de la cannebergière. De plus, l’aménagement de ces plans d’eau crée des endroits propices pour la faune aquatique.

Plan d’un circuit d’eau fermé

plan_deau

Légende du système d’eau à circuit fermé et fonctionnement.

  1. Les champs :  en période d’inondation, l’eau passe d’un champs à l’autre. Ce ne sont pas tous les champs qui sont inondés en même temps.
  2. Fossé de drainage qui récupère l’eau de pluie et de la fonte des neiges
  3. Fossé de drainage
  4. Cours d’eau
  5. -
  6. -
  7. Réservoir ou lac dans lequel l’eau est conservée et recyclée
  8. Fossé de captage
  9. Fossé de champs qui élimine l’excès d’eau des bassins de canneberges
  10. Fossé de contour
  11. Fossé de captage
  12. Bassin de captage et de sédimentation
  13. Station de pompage
  14. Tuyau de transfert d’eau du lac de captage vers le lac de réserve
  15. Fossé de trop plein

Beaucoup de progrès ont été faits par les producteurs en matière d’environnement. Ils se sont dotés d’outils de gestion efficaces et à la fine pointe des développements technologiques pour assurer la conservation des milieux naturels. La construction de systèmes de circuits d’eau fermés représente un exemple concret de prise en main pour garantir un développement durable et respectueux de l’environnement.

Bannière
Bannière

petites_annonces

Liste d'envoi

Bannière

Réalisation et hébergement signés tegara.ca / © 2010