Portrait de la faune utilisant les cannebergières

Pages de Portrait-faune-cannebergières-BEA-web 2Un portrait de la faune utilisant les cannebergières du Québec », réalisé par le Bureau d'écologie appliquée (BEA) au cours de l'année 2016 est maintenant disponible.

L'étude stipule que la plus grande richesse en espèces fauniques se retrouve dans les plus vieilles cannebergières en raison d'une juxtaposition d'habitats diversifiés et complémentaires. Les champs offrent peu de support pour la faune, à l'exception de quelques espèces. Par contre, les réservoirs, les canaux d'irrigation et les lisières boisées s'avèrent être plus fortement utilisés par la faune. Les inventaires ont permis de constater que plusieurs espèces à risque ou d'intérêt régional utilisent les cannebergières pour au moins un de leur cycle vital primordial, cela confirmant que malgré une utilisation humaine, les habitats qu'offrent les cannebergières conviennent à la faune et dans certains cas favorisent même des espèces rares.

Audrey Lachance du BEA mentionne que « L'aménagement des réservoirs est la clé pour favoriser la diversité faunique. Avec le temps, des réservoirs conçus actuellement en tenant compte des besoins spécifiques sur le plan faunique viendraient à créer des milieux humides de qualité comme c'est le cas sur les fermes les plus anciennes.

 
Bannière
Bannière

petites_annonces

Liste d'envoi

Bannière

Réalisation et hébergement signés tegara.ca / © 2010